COOPERL : Communiqué de presse de la Fédération des Côtes d’Armor du Parti socialiste

Depuis le 25 févier 2016, un conflit social est en cours au Groupe Cooperl (sur les sites de Lamballe, Montfort puis Saint-Maixent) suite au projet de la direction qui utilise la crise porcine pour imposer une régression sociale sans précédent : gel des salaires, remise en cause des modalités de calcul de l’ancienneté et du 13ème mois.

Le refus de tout dialogue avec les représentants des salariés de l’entreprise, le refus de toutes les initiatives prises par le Préfet sont inacceptables et rencontrent l’incompréhension unanime de la population.

Cette posture est d’autant plus déconcertante qu’il s’agit d’une coopérative agricole, au service des éleveurs, porteuse de valeurs et prompte à les rappeler dans le débat public. Il faut donc écouter les salariés et proposer des évolutions constructives dans un secteur aux conditions de travail difficiles.

L’épreuve de force et l’instrumentalisation des éleveurs par la direction sont des erreurs graves de stratégie dégradant irrémédiablement l’image et la réputation de l’entreprise à l’avenir.

La fédération des Côtes d’Armor du Parti socialiste appelle au dialogue dans l’entreprise et à une médiation seule garantie de la cohésion sociale future.